le phénomène twitter

Je twitte, tu twittes, ils twittent : Le twittage est une réalité.

Pas un jour sans que je ne trouve un billet sur l’outil dans mon blogroll, ou pour annoncerl’arrivée de nouveaux twitter-like.

Ces outils sont pour moi dignes du film « 2001 l’odyssée de l’espace » : un truc énorme doit m’échapper qui fait que je ne vois pas à quoi ca peut servir et je ne comprends encore moins pourquoi ca marche.

Qaund on est sur la page d’acueil, ça se présente comme un lieu pour dire ce que l’on fait, mais ca sert à quoi de dire ce que l’on fait ? Ca fait penser à la petite phrase grisée que l’on peut mettre sur les outils d’IM.

A l’usage, on assiste à une vraie cohue de personnes qui disent des choses sans qu’il n’y ait parfois des discussions, ca donne un brouhaha incompréhensible.

Certains se parlent comme sur un IM, d’autres disent des choses parfois interessantes….

Quelle exploitation peut-on faire d’une telle « chose » ?

  • Ajouter un moteur de recherche pour trouver des personnes ayant évoqué un sujet, pour les contacter …
  • Historiser le tout pour pouvoir définir combien de temps on passe sur chaque tâche. Pour savoir aussi qui travaille sur quoi, et eventuellement demander de l’aide ou des infos aux personnes qui ont parlé du sujet.

Twitter annoncerait une nouvelle génération d’outil de localisation d’expertise ? On pourrait imaginer des nuages de tags pour connaître les activités de chacun, mettre en lien les personnes ayant les mêmes activités, les renvoyer sur leurs blogs, etc..

Bref, twitter j’y vois un interêt, mais couplé à d’autres outils. Là comme ça, tout seul, je comprends pas.

Est-ce que l’engouement suscité va retomber aussi vite qu’il est monté ?! A suivre….

Publicités

7 réponses à “le phénomène twitter

  1. Je suis comme vous je ne comprends vraiment pas cet engouement pour ce service à mon sens inutile.
    Mais bon, les gouts et les couleurs

  2. Probablement que comme pour Facebook qui a suivi MySpace, quelqu’un va reprendre le concept et l’améliorer pour un usage davantage corporatif.

    Tes idées sont très bonnes pour le prochain.

  3. Thanks pascal 🙂

    Ce matin petite discussion avec un ami, il a eu une très bonne idée aussi sur le « twittage » : il pense qu’il y a peut-être un interêt dans l’événementiel.

    Exemples : les pages de l’Equipe pour les matchs de foot que l’on réactualise pour suivre un match « en direct », où lors de la rencontre « Sarko/Sego », des journaux commentaient sur le web toutes les 2 minutes, et à nous de rafrâchir la page 🙂

    Bref, ces exemples pour dire que twitter pourrait servir à commenter une conférence par exemple….

  4. Je partage aussi ton point de vue ! Quelle idée de dire ce que l’on fait à tel ou tel moment… Le voyeurisme ne m’a jamais vraiment intéressé. Cela dit, ce genre de système couplé à un agenda pourrait permettre d’annoter des rendez-vous (cas d’un intranet professionnel)…

    Par exemple je pars en réunion, je note sur ça sur mon agenda et pendant la réunion je pourrais très bien ajouter des commentaires en direct sur un tel système. Ca permettrait au moins de faire des traces sur l’intranet et pourquoi pas d’aider à la rédaction d’un rapport futur (ça rejoint l’idée de ton collègue sur l’événementiel). M’enfin tout ça reste un peu du gadget, non ? Le papier stylo ça marche encore très bien :p

  5. ça me fait penser aux principes du signe particulier(c’est la base line de la pub IBM d’ailleurs…). On en parlait beaucoup en 2005 puis nettement moins ensuite. ça consiste à afficher l’humeur du jour. Exemple : les blogs de myspace où l’on peut afficher au début de chaque post « l’humeur actuelle » (overbooké, joyeux, bosseur, rêveur…). Même chose pour MSN messenger avec la petite phrase du jour derrière le pseudo. Finalement rien de plus naturel que d’exprimer le petit buzz personel du moment… En fait, tu anticipes l’éternelle question : »comment ça va ? » ou « quoi de neuf ? ». C’est vrai que ça fait un peu voyeuriste… Mais bon, désormais on ne peut plus rien cacher alors autant l’afficher. D’un autre côté ça permet aussi d’être là, tout en étant ailleurs. Une forme d’hypermanence (=être constament présent à travers une petite phrase) qui pourrait sans doute devenir de l’impermanence (= changement constant d’activité et d’humeur). Le bonus de twiter que je vois, c’est qu’il est suffisement ouvert (SMS…) pour en détourner l’usage et en faire ce que bon nous semble. C’est très smart mob comme service.

  6. J’ai trouvé ton post intéressant et twitter comme frazr se développent bien.
    « Ajouter un moteur de recherche pour trouver des personnes ayant évoqué un sujet, pour les contacter … » il y en a un sur frazr et ce site commence déjà à être utilisé pour l’événementiel :
    il y a même une équipe de foot dont on a pu suivre un match a chaque action :
    http://www.frazr.com/fr/viewprofile.php?user=US-Montagnarde

  7. Comme quoi, je ne dis pas que des bêtises ! L’idée de l’événementiel est venue de part les amateurs de matchs de foot, et de les voir actualiser la page de l’Equipe.fr pendant un match 🙂

    Merci beaucoup pour l’info, elle permet d’illustrer des utilisations conrètes de ce genre d’outil.

    Là où je pêche totalement, c’est où tout cela va les mener. Est-ce qu’ils le savent ? Peut-être, peut-être pas. Si quelqu’un est au courant ou a une idée, je suis preneuse 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s