C’est quoi ton problème ?

pere-noel-est-ordure-01414.jpgEn ce moment, je rencontre beaucoup de personnes en interne pour recueillir leurs besoins à propos du projet que je dois mener.

Bien sûr, l’objectif est de récolter des informations, mais c’est une étape que je trouve importante dans le projet pour plusieurs raisons :

  • Ces entretiens me permette de me présenter, et de présenter aussi le projet.
  • Ils me permettent de connaître les personnes.

Il n’est pas suffisant de diffuser un mail pour faire une annonce aux personnes qui auront un rôle à jouer dans le projet. Là, je peux voir leurs expressions lorsque je leur en parle.

Si ca les enchante, s’ils sont désabusés vis-à-vis du projet.

S’ils sont ouverts à ma personne, ou au contraire s’ils sont suspicieux.

S’ils sont de nature enthousiastes, early-adopters, moteurs dans l’entreprise, ou plutôt pessimiste, plaintifs, ayant peur du changement.

bien sûr ici je caricature mais j’ai en prévision de faire un billet sur justement ces différents personnages qui forment le paysage d’une organisation, et comment il est possible de les gérer au mieux pour la réalisation d’un projet.

Je conseille à tous les chefs de projet d’agir ainsi : cela prend du temps de rencontrer les personnes (en général une heure pour chaque), parfois je fais exprès d’en rencontrer quelques-uns en groupe pour voir comment ils interagissent.

Ces entretiens sont seulement dirigés, j’écoute et j’observe beaucoup. Souvent les personnes ont déjà des idées de solutions à leurs besoins, je les laisse s’exprimer.

Je renvois des comptes-rendus, qu’ils modifient à leur guise jusqu’à validation.

Cela me donne, au début du projet, une grande base de données :

  • un cahier d’idées émises lors de ces entretiens.
  • un dossier d’expression des besoins
  • un « dossier » personnel où je note mes impressions lors des entretiens.

Pendant mes études, on m’a souvent présenté la gestion de projet comme quelque chose de méthodique : la planification, les étapes classiques de réalisation, etc…

Mais les clés de réussite d’un projet sont tellement dans les hommes qui y ont un rôle !!! Le management est vraiment passionant et complexe, d’autres billets sont à prévoir !

En attendant, si vous avez des commentaires à me donner, n’hésitez pas.

Publicités

2 réponses à “C’est quoi ton problème ?

  1. La gestion de projet dans la mesure où elle implique obligatoirement des individus a obligatoirement une composante humaine capitale.

    Si tu es sur de l’innovant tu te heurtes a tout ce que l’individu redoute par l’apport à l’inconnu, de plus dans un contexte professionnel où on préfère rester sur un territoire connu plutot que prendre le risque de trouver de l’or dans une terre vierge.

    Tu verras aussi des convaincus, early adopters dans l’esprit mais qui ne seront pas moteurs de peur de s’exposer en interne. Ce sont les plus grandes déceptions par rapport à leur potentiel et les espoirs que l’on peut mettre en eux.

    On apprend tous les jours et tu as raison, c’est vraiment un domaine passionnant dès lors que l’on sort du modèle « decider – controler ».

  2. Ton article est très intéressant M_ly ! Pour un second post, ca promet…
    Je rencontre exactement les mêmes problèmes pendant mon stage… Comme le dit Bertrand, tant que l’on ne sort pas du modèle “decider – controler”, les choses sont tres difficiles à changer ! Pourtant, je vais en faire le sujet de mon mémoire et tenter de bousculer l’ordre dans mon agence de comm, c’est un défi très intéressant… :p

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s